franck thilliez rever

Le résumé de la quatrième de couverture :

« Pour la plupart des gens, le rêve s’arrête au réveil. »

Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres.

Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai.

Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur.

Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l’accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

 

L'un des thrillers de l'été, sans aucun doute, par un auteur très connu qui fait plutôt vraiment bien son métier. J'ai vraiment apprécié Rever. L'idée, le principe, la construction, le style, l'interaction avec le lecteur, l'histoire... L'ensemble est un pur bonheur à lire, même si ça fait un peu peur parfois. Le plus dur pour moi était de le lâcher le soir avant d'aller me coucher.

L'histoire est prenante, des enfants enlevés dont personne n'est sans nouvelles, des parents désoeuvrés, des policiers qui n'avancent pas dans l'enquête, puis petit à petit on a quelques bribes dans l'histoire, des indices, et on comprend que des choses sont imbriquées, que certaines coïncidences n'en sont peut-être pas, que la maladie d'Abigaël (narcoleptique) n'est pas la seule à lui jouer des tours... A de multiples reprises, on est avec elle, dans le doute, sans savoir si ce qu'elle vit est un rêve ou bien réel.

Ce livre est plein de rebondissements, les personnages sont plein de surprises et cachent parfois très bien leur jeu. J'ai bien aimé également l'auteur qui s'implique dans le livre en nous parlant au début et à la fin, et en nous invitant à découvrir un chapitre caché sur internet. Avec cet accès, on accède également à la table des matières dans l'ordre chronologique, pour tout remettre bout à bout et ne plus laisser passer aucun indice.

Un incontournable du moment, parfait pour frissonner sur les plages cet été !

 

598 pages / 21,90 euros

 

Merci aux Editions Fleuve Noir pour l'envoi de ce roman !