l'échappée belle du bibliobus david whitehouse

Le résumé de la quatrième de couverture :

Des personnages cabossés, un moyen de transport insolite, un long et périlleux voyage.
À douze ans, Bobby passe ses nuits à répertorier cheveux, vêtements et autres traces de la vie de sa mère en attendant son retour... qui ne viendra pas. Cette dernière est morte brutalement, et le jeune garçon n'est pas prêt à l'accepter. Battu par son père, Bobby se croit seul au monde jusqu'au jour où il rencontre Val et sa fille handicapée, Rosa. Tous trois nouent des liens très forts et passent un été magique parmi les livres du bibliobus où Val est femme de ménage.
Mais, bientôt, une rumeur sur la nature de la relation entre la mère célibataire et l'adolescent se propage dans la ville. Contraints de s'enfuir à bord de la bibliothèque ambulante, ces êtres égratignés par la vie vont s'embarquer dans une aventure pleine de rebondissements, digne des « classiques » qu'ils ont pris l'habitude de dévorer...

« Puissant, excentrique... L'écriture de Whitehouse est énergique et rythmée, ponctuée d'instants de tendresse irrésistibles. » The Times

 

La lecture parfaite pour les vacances. J'ai emmené ce roman avec moi lors de nos dernières escapades, et il est vraiment plaisant et dépaysant à découvrir et à lire. L'histoire est belle, les personnages attachants. On a envie également de partir en vadrouille dans ce bibliobus plein de livres, d'amour et d'évasion.

J'ai bien aimé la construction, le début qui laisse percevoir une fin qui n'est pas comme on pourrait s'y attendre. Pour un bonheur et une vraie vie de famille à venir. Au fil des pages, on prend plaisir à participer à cette échappée belle, à ce bonheur et cet amour partagé par une maman, sa fille et un petit garçon que rien ne menaient à un rapprochement à la base. Car on ne peut pas dire que Bobby a une vie heureuse avant qu'il ne rencontre Val et sa fille... Et à cette rencontre improbable également avec notre homme des bois. Pour former le quatuor parfait de ce roman.

Chacune des pages est un petit bonheur supplémentaire, et chacun des personnages (humains comme animaux) a été travaillé avec finesse et attention. Aucun ne laisse indifférent. Une belle lecture à conseiller vraiment cet été !

 

366 pages / 19 euros

Merci aux Editions des Presses de la Cité pour l'envoi de ce roman !