tony parsons les anges sans visage

 

Résumé :

Splendeurs et misères londoniennes, Parsons, la révélation du polar anglais.

Les beaux quartiers de Londres abritent la plus indicible des violences.

Une famille a été massacrée dans sa demeure du nord de la ville, le soir du réveillon du Jour de l'an.

On retrouve les corps du père, de la mère, et de deux adolescents.

Mais le jeune fils manque à l'appel. A-t-il été enlevé ? Et si oui, dans quel but ?

 

Voici encore un polar bien ficelé, bien écrit, avec du mystère jusqu'à la dernière page. La lecture commence fort, avec le massacre d'une famille : les parents, les enfants, sauf le petit dernier qui n'est pas retrouvé dans la maison par les enquêteurs. Qui a commis cet acte atroce ? Avec une telle violence. Qui est derrière tout ça, et pourquoi ? Où est Bradley, le petit dernier de la famille ? Est-il encore vivant ?

Au fil des pages, on suit l'avancement de l'enquête, les rebondissements, on découvre des personnages peu recommandables, on a froid dans le dos, on a parfois un peu peur, on se prend dans l'histoire avec une facilité et une attraction juste parfaites. L'auteur a bien écrit ce livre, qui est prenant du début à la fin, et on a tellement envie de comprendre, de savoir, qu'il est très difficile de le poser quand on est en train de le lire.

Une histoire qui se trame entre les quartiers riches de Londres et les quartiers moins gâtés par la vie, où se côtoient deux mondes différents pour un même objectif. Certes tragique. Heureusement à la fin - presque -- une happy end pour cette tragédie. A découvrir absolument pour cette rentrée. Les anges sans visages ne vous laisseront pas indifférents...

 

 

384 pages / 21,50 euros

Merci aux Editions de la Martinière et à l'agence Anne & Arnaud pour l'envoi de ce manuscrit !