sortie de classes laurent torres

Le résumé de la quatrième de couverture :

Prof de français dans un collège de banlieue, Julien est, comme tous ses collègues, submergé par la pression du système éducatif, la détresse de parents en pleine misère sociale, et la dérive d’enfants sans avenir. Le jeune agrégé ne fonde guère d’espoir dans les vertus d’un métier qui consiste à valider ce qui existe. Issu d’une famille bourgeoise, il est en décalage avec ses élèves et une partie des professeurs. Son intérêt pour un gamin solitaire et mutique va le replonger dans ses années d’adolescence, hantées par le souvenir d’un ancien ami, souffre-douleur de sa classe.
 
Reddition, impuissance, désillusions, sentiment d’imposture… un tableau saisissant du monde enseignant et de ces professeurs qui errent entre espoir et découragement, lassitude et ennui. Un roman générationnel qui confronte les années SOS Racisme à l’époque actuelle, où internet a remplacé la sociabilité mais pas la cruauté des élèves.

 

Ambiance collège pour ce roman. Immersion dans la vie d'un professeur qui a conscience des limites de son influence et de son rôle dans le système éducatif... Et qui à travers certains de ses élèves se replonge dans son passé, quand lui était collégien aussi, et des aventures pas toujours très glorieuses qu'il a vécues.

Que les enfants peuvent être cruels entre eux... C'est vrai que l'on oublie vite la méchanceté qui peut régner dans une salle de classe ou une cour de récréation... Et mes loulous ne sont qu'en maternelle et au CP. Au fil des pages de ce roman, on sent la lassitude du professeur, qui ne réagit même plus aux provocations de ses élèves, qui sèche les conseils de classe ou oublie les réunions...

Mais ce livre, c'est également l'histoire d'un homme, de ses aventures sentimentales avec la femme de son propre ami, lui même pas vraiment fidèle... Des portraits de personnages qui nous décrivent deux générations pas plus glorieuses les unes que les autres. Une lecture agréable, vivante, dans la réalité du monde actuel. A découvrir.

 

270 pages / 18 euros

Merci aux Editions Albin Michel pour l'envoi de ce roman !