le musee des poissons morts charles d'ombrosio

Le résumé de la quatrième de couverture :

Considéré comme l’un des maîtres de la nouvelle, Charles D’Ambrosio emporte l’adhésion par la puissance et la beauté de son écriture. Il met en scène des personnages confrontés à des relations complexes et des sentiments troubles. Graves ou ironiques, ces bribes d’existence sont autant de petits chefs-d’œuvre.
 
« Percer les apparences, les conventions, faire surgir l’extraordinaire sous le vernis du visible et du rebattu : Charles D’Ambrosio est une sorte de magicien de cette opération-là. »

Le Monde des livres

« Cette poésie des ténèbres qui ne dit pas son nom marque le lecteur et, souvent, lui brise le cœur. »                                                         

Le Figaro littéraire

Un titre intriguant. Une suite de nouvelles bien écrites, parfois dures et prenantes de réalité. Des personnages à vif. J'ai véritablement apprécié ce recueil, malgré le fait que je ne sois pas une habituée des nouvelles. Je pensais trouver un fil conducteur, un lien entre les différentes histoires. Mais ce n'est pas le cas. J'ai ainsi lu des bribes de vies, des instantanés pris à des moments clés, à des instants précis, dans des vies souvent tourmentées.

A la fin de chaque 'épisode', on imagine une suite, la suite de l'histoire. Car le mot fin n'est jamais présent, le lecteur reste en suspens, comme un focus sur un moment de vie, comme si on se réveillait au beau milieu d'un rêve. Une sensation agréable, qui nous donne envie de replonger dans l'histoire. Ce petit musée est donc bien agréable à visiter, on s'y sent bien malgré l'ambiance pas toujours attirante. Un musée des poissons morts néanmoins plein de vie, de vies.

A découvrir absolument, le style est à part, unique, irrésistible.

 

292 pages / 20 euros

Merci aux Editions Albin Michel pour l'envoi de ce roman !