yeruldelgger la mort nomade ian manook

Le résumé de la quatrième de couverture :

Usé par des années de lutte stérile contre le crime, l’incorruptible commissaire Yeruldelgger a quitté la police d’Oulan-Bator. Plantant sa yourte dans les immensités du désert de Gobi, il a décidé de renouer avec les traditions de ses ancêtres. Mais sa retraite sera de courte durée. Deux étranges cavalières vont le plonger bien malgré lui dans une aventure sanglante qui les dépasse tous. Eventrée par les pelleteuses des multinationales, spoliée par les affairistes, ruinée par la corruption, la Mongolie des nomades et des chamanes semble avoir vendu son âme au diable !
 
Des steppes arides au cœur de Manhattan, du Canada à l’Australie, Manook fait souffler sur le polar un vent plus noir et plus sauvage que jamais. 

 

Ce livre vient offrir un point final à la trilogie Yerruldelgger. Et un point final en mode nomade, avec plein de rebondissements, d'évasion, de dépaysement et de faux semblants. De fil en aiguille, notre héros à la retraite va reprendre du métier 'bénévolement' pour percer plusieurs mystères : retrouver une fille disparue, savoir qui est à l'origine de meurtres en plein milieu du désert de Gobi. Et petit à petit, il va se retrouver sur le devant de la scène médiatique à son insu. Les nomades que l'on y rencontre ne laisseront pas indifférents, c'est certain.

Pour suivre tous ces rebondissements, on découvre plusieurs dizaines de chapitres qui se lisent agréablement, avec facilité, envie. Les descriptifs des paysages sont plaisants, le sable, toujours le sable à perte de vue, et nous donnent des envies d'ailleurs. Certains passages nous donnent plus à réfléchir, comme sur le sujet des mines, des manipulations des différentes parties qui tirent les ficelles... où l'on se dit qu'il doit forcément y avoir une part de vérité sous la fiction. En tout cas, on passe un très bon moment en compagnie de tout ce petit monde, on suit l'avancée des masques qui tombent, des secrets qui se dévoilent.

Un livre à découvrir, tant pour son histoire bien ficelée, que pour son ambiance à mi chemin entre moines Shaolin et Central Park selon les chapitres, pour ses personnages avec de vraies personnalités ou encore ses paysages magnifiquement bien décrits. Parfait pour passer de bons moments !

 

432 pages / 21,90 euros

Merci aux Editions Albin Michel pour l'envoi de ce roman !