l'île des bienheureux vea kaiser

Le résumé de la quatrième de couverture :

De la Grèce à l'Autriche, en passant par les États-Unis, des années cinquante à nos jours : la tragique quête du bonheur d'une famille grecque et les catastrophes qui en résultent...
Tout commence dans un petit village divisé par la guerre, à la frontière gréco-albanaise. Yaya Maria, grand-mère et entremetteuse patentée, décide de marier sa petite-fille, Eleni, avec son cousin, Lefti, pour assurer la pérennité de sa famille. Mais ces derniers ne souhaitent qu'une chose : la première, faire sa propre révolution, le second, qu'on le laisse tranquille. Cependant, parce qu'elle a eu la mauvaise idée d'insulter le chef de la police locale, Eleni se trouve face à deux options : épouser Lefti et rentrer dans le droit chemin ou séjourner en prison pour une période indéterminée. Si les deux cousins sentent que Yaya Maria s'est trompée dans ses prédictions, ils ignorent en revanche que leur famille sera ainsi condamnée au malheur pour plusieurs générations.
Endiablé, drôle et tendre, un roman qui parle de nostalgie, de renouveau et du grand amour – que l'on ne rencontre pas qu'une fois.
Voici un beau roman de plus de 400 pages qui nous fait voyager, dans le temps, géographiquement, au fil des histoires d'une famille, avec ses différentes générations. De l'enfance de la grand-mère à la vie d'adulte des petits-enfants, on suit ainsi les 'rebondissements' de vies pas toujours épargnées par le contexte politique, économique ou familial. Avec toujours en fil d'Ariane l'amour, le lien qui unit chacun de ses membres. Car malgré des disputes et des séparations plus ou moins longues, le temps des retrouvailles et de l'union finit toujours par arriver.
L'histoire de cette famille grecque est décidément pleine de rebondissements, et la voix des Sages arrive à de nombeuses reprises pour apporter des éclaircissements à différentes situations. Rien n'est jamais perdu d'avance pour Eleni et ses proches, et tout finit toujours par arriver. Le bonheur n'est pas toujours là, mais finit toujours par remplir le quotidien un jour ou l'autre, il suffit d'être patient. Le sourire finit toujours par prendre le dessus sur les larmes. 
J'ai particulièrement apprécié les parties qui se déroulent 'de nos jours', vivantes, avec des personnages hauts en couleurs. Et dans cette famille, l'histoire se reproduit au fil des générations, avec son lot de non-dits, de secrets inavoués. Une belle découverte, un joli coup de coeur pour cette lecture pleine de surprises...

 

458 pages / 21 euros

Merci aux Editions des Presses de la Cité pour l'envoi de ce roman !