la menace s k tremayne

Le résumé de la quatrième de couverture :

"Tu vas mourir à Noël"
Quand Rachel épouse David Kerthen, un bel et brillant avocat, elle n'en croit pas sa chance. Loin de Londres et des années de vache maigre, elle découvre les joies de la vie de famille auprès de l'affectueux petit garçon de son mari, Jamie. Au coeur des Cornouailles, dans un manoir surplombant les déchirures de la côte et l'Océan impétueux, elle joue déjà à la châtelaine.
Mais le conte de fées se ternit vite : le souvenir de Nina, la première épouse de David, disparue deux ans auparavant, hante encore les couloirs de cette demeure séculaire. Et peu à peu son petit Jamie adopte vis-à-vis de Rachel un comportement inquiétant, prophétisant l'avenir et niant certaines réalités.Qu'est-il arrivé à Nina ? Que cache le sourire du séduisant avocat ? Et Rachel, que vient-elle faire dans cette histoire ? Tandis que la suspicion commence à ronger le jeune couple, Jamie prédit à Rachel qu'elle mourra à Noël...
Dans un huis clos glaçant où les éléments se déchaînent, l'auteur du best-seller Le Doute revient avec un nouveau supplice psychologique qui capture le lecteur à la croisée du Rebecca de Daphné Du Maurier et du Sixième Sens de M. Night Shyamalan pour ne le délivrer qu'à la toute dernière page.

 

Un livre que j'ai apprécié de la première à la dernière page. Les premières pages pourraient laisser croire à un joli roman, où tout est beau dans le meilleur des mondes, mais très rapidement on se demande comment tout ça va tourner, à mi-chemin entre thriller et conte fantastique. Que s'est-il réellement passer dans la vie de cet homme en apparence parfait sous tout rapport avec son fils, quels sont les pouvoirs du fils, ce jeune garçon qui a de troublantes visions. Et cette maison, seule au bout du monde, entourée de puits de mines et de l'océan, avec tous ses sous-sols obscurs et ses bruits mystérieux... On va se coucher en regardant sous son lit quand on est train de lire La menace.

 

Car il faut attendre les dernières pages pour comprendre, pour percer les mystères de cette famille pas comme les autres. Et en quelques pages, tout s'éclaire d'un coup, comme par magie. Il fallait avoir de l'imagination pour trouver le dénouement et démêler tous les mystères. J'ai bien aimé le style, le rythme, les rebondissements. L'auteur a ce don de faire repartir l'intrigue, de nous remettre en plein doute là où l'on pensait que tout était réglé. L'histoire est vraiment bien constuite, les personnages travaillés et façonnés à merveille. Et les descriptions des lieux où se déroulent l'intrigue renforcent un peu le tout. Surtout quand il neige à gros flocons et qu'il n'y a plus d'électricité. Un roman à découvrir absolument !

382 pages / 21 euros

Merci aux Editions Presses de la Cité pour l'envoi de ce roman !