emporter nos rêves vanessa diffenbaugh

Le résumé de la quatrième de couverture :

Letty a trente-deux ans mais elle mène encore une vie d'adolescente. À l'inverse, Alex, son fils de quinze ans, sait déjà s'occuper de sa petite soeur Luna comme un adulte. Et les parents de Letty sont là, également, pour prendre en charge l'éducation de leurs petits-enfants. Aussi, quand ils décident de retourner au Mexique pour leur retraite, la jeune mère est désemparée. Parviendra-t-elle enfin à affronter ses responsabilités ? Dans une société qui ne fait aucun cadeau à ceux qui ont commis le crime de naître au mauvais endroit, Letty pourra compter sur certaines rencontres providentielles, mais surtout sur l'immense courage de ses enfants. Car une famille n'a pas besoin de rentrer dans la norme pour déplacer des montagnes.

 

Un roman avec lequel on passe un bon moment, avec des personnages attachants, chacun à leur manière. L'histoire commence sur les chapeaux de roue. Letty, une jeune maman (de trente deux ans) de deux enfants (quinze et six ans), se retrouvent seule pour assumer son rôle de mère, au bout de quinze années où ses propres parents l'ont plus qu'épaulée. Elle va devoir trouver ses marques, prendre confiance et avancer dans la vie main dans la main avec ses enfants. Pas toujours évident, surtout qu'elle doit également jongler avec son métier de serveuse dans un bar d'aéroport, et le caractère pas toujours simple de son fils à l'âge de l'adolescence.

Mais l'amour est le plus fort encore, et toujours. La vie mettra sur le chemin de Letty des personnes sur lesquels elle pourra compter et s'appuyer en toutes circonstances, et grâce auxquelles elle se sortira de toutes les situations. Cette lecture est pleine d'espoir, d'amour, de promesse, et fait du bien à chaque page. J'ai apprécié la façon dont les choses ont évolué pour Letty, avec ses enfants, pour s'en sortir, pour partir de son quartier plutôt pauvre et pouvoir vivre dans un quartier un peu mieux fréquenté et offrir une place dans un meilleur établissement scolaire pour son fils. Une belle lecture, parfaite pour les beaux jours, à apprécier sous un parasol avec un petit cocktail !

 

382 pages / 20,90 euros

Merci aux Editions des Presses de la Cité pour l'envoi de ce roman !