le jour ou les lions mangeront de la salade verte

Le résumé de la quatrième de couverture :

L'homme est un lion pour l'homme. Et les lions ne s'embarrassent pas de délicatesse. Sûrs de leur bon droit, ils imposent leurs vues sans conscience de leur égocentrisme et de leur appétit excessif pour les rapports de force. Ces lions, nous les croisons tous les jours : automobiliste enragé, conjoint gentiment dénigrant, chef imbu de pouvoir, mère intransigeante qui sait mieux que nous ce qui est bon pour nous...

C'est ce que Romane appelle : la "burnerie".

Trentenaire passionnée et engagée, Romane accompagne ces félins mal embouchés vers davantage d'humanité. Elle a créé une société qui leur propose un programme unique en son genre, relooking intégral de posture et de mentalité.

Parmi ses nouveaux participants figurent de beaux spécimens. Surtout un : Maximilien Vogue, célèbre homme d'affaires, PDG d'un grand groupe de cosmétiques, charismatique en diable, mais horripilant archétype de burnerie !

Saura-t-elle le faire évoluer pour qu'il exprime autrement sa puissance intérieure, avec plus de justesse et de respect pour autrui ? Une évidence : elle va avoir du fil à retordre.

 

J'avais découvert Raphaëlle Giordano avec son premier roman, Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une. Et j'apprécie toujours autant le style, l'esprit, les thématiques du roman Le jour où les lions mangeront de la salade verte. Les personnages sont tout de suite attachants, on a envie de faire partie du groupe de Maximilien, de côtoyer chacun des participants pour suivre les efforts et les changements qui apparaissent.

Encore une fois, sous un esprit léger, ce roman permet de se remettre en question, sans en avoir l'air. Un roman qui fait donc du bien, vraiment, et que l'on n'a pas envie de lâcher une fois qu'il est commencé. C'est sans doute pourquoi on le retrouve dans de nombreux magazines comme l'un des livres incontournables de l'été, à lire absolument cette saison sous le soleil. Et à mettre entre toutes les mains des caractères les plus burnés, pour leur en faire prendre conscience et leur donner envie de changer un peu de comportement.

A découvrir absolument !

 

320 pages / 16 euros

Merci aux Editions Eyrolles pour l'envoi de ce roman !