une histoire des abeilles maja lunde

Le résumé de la quatrième de couverture :

Un triptyque écologiste qui raconte l'amour filial à travers le destin des abeilles.

Angleterre, 1851. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Cependant, la découverte de l'apiculture réveille son orgueil déchu : pour impressionner son fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.

Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils, converti au végétarisme, rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d'une exploitation menacée par l'inquiétante disparition des abeilles ?

Chine, 2098. Les insectes ont disparu. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser la nature à la main. Pour son petit garçon, elle rêve d'un avenir meilleur. Mais, lorsque ce dernier est victime d'un accident, Tao doit se plonger dans les origines du plus grand désastre de l'humanité.


Un roman avec de beaux personnages, c'est certain. De vraies personnalités, William, George, Tao, chacun avec leur histoire, leur époque, mais avec un point commun pour tous : les abeilles. Trois histoires nous sont contées, chacune se passant à des époques différentes. Car ce livre est avant tout un roman, mais il est documenté, et les parties qui se passent 'dans le futur' pourraient être prémonitoires. Et si nous devions polliniser nous-mêmes les plantes, si les abeilles venaient à disparaître. Comment les choses pourraient-elles en arriver là ? Le style est plaisant à lire, les petits chapitres se succédant avec facilité, passant d'un personnage à l'autre, d'une époque à l'autre. On se promène dans le temps, dans le monde.

On devient rapidement accro à ce roman, à ses personnages, et forcément pour ma part encore plus à l'histoire de Tao, puisque elle touche un enfant. Cette lecture est agréable, douce comme le miel, même si parfois ce qui arrive aux personnages est un peu piquant, et pas simple à gérer.
Je ne regarde plus le miel comme avant, et quand je croise une abeille qui butine, je souris en pensant à Une histoire des abeilles.
Une belle histoire à découvrir avec un thé au miel bien chaud, et un plaid tout doux pour de bons moments garantis !

400 pages / 22,50 euros

Merci aux Editions des Presses de la Cité pour l'envoi de ce roman !