à juliette fabienne le clauze

Le résumé de la quatrième de couverture :

« Quand ma fille Juliette s’est suicidée, j’ai été dévastée, anéantie. Pourquoi une jeune fille de quatorze ans décide-t-elle de mettre fin à ses jours ? Je me suis sentie totalement coupable, je n’avais pas su protéger ma fille. Comment survivre à la mort de son enfant ? »
Par cette lettre ouverte à sa fille, l’auteur exprime comment elle a apprivoisé l’absence, le silence, la souffrance ainsi que le sentiment d’impuissance éprouvés suite à sa disparition. Comment elle a découvert en elle une force inconnue mais surtout a appris à se reconnecter à des émotions enfouies, à la confiance en soi et à la bienveillance.
« Même si la tempête s’est calmée, si les vagues de fond sont de plus en plus éloignées, je sais que le chemin n’est pas fini, il faut énormément de temps pour faire le deuil de son enfant. Il faut accepter notre impermanence.»

Fabienne Le Clauze est une maman qui a dû apprendre à retrouver la force de vivre lorsque sa fille de quatorze ans a décidé que la vie devait s’arrêter pour elle.

 

Il y a des livres qui, même une fois terminés, continuent à laisser une marque indélébile dans notre petite tête, dans nos pensées, dans notre coeur. C'est le cas avec le puissant témoignage du livre A Juliette, de Fabienne Le Clauze. Cet ouvrage est signé de la main de la maman de Juliette, et nous est livré 'à chaud' juste après le suicide de Juliette, 14 ans, qui s'est jetée sous un train. Comment continuer à vivre, à respirer quand le pire arrive dans votre vie, sans explication, sans raison apparente ? Comment survivre pour les autres, et s'accrocher à la vie le jour d'après, les jours d'après ? Ici il n'y a pas de recette, une telle tragédie n'est souhaitable à personne, mais nous y découvrons le journal d'une maman au jour le jour, pour ne pas oublier, pour continuer à faire vivre Juliette à travers ses mots.

Voici comment l'auteure a 'réussi' à tenir le coup, en laissant couler les mots sur le papier, à travers des ateliers d'écriture, pour que Juliette soit toujours avec elle un petit peu. Elle lui pose les questions qui la minent, lui témoigne tout son amour, nous fait prendre conscience du poids de ce deuil, des difficultés dans le couple de parents après ce drame, de la force pour continuer, à se lever, à faire vivre la maison, à tenter de continuer une vie normale qui ne sera pourtant plus comme avant... Le style ici est pur, simple, rempli d'émotions, et c'est souvent les yeux remplis de larmes que j'ai tourné les pages de ce livre. Merci à Fabienne Le Clauze pour ce parfait témoignage d'amour et cette belle leçon de vie.

 

240 pages / 18 euros

Merci aux Editions Flammarion pour l'envoi de cet ouvrage !