Troisième découverte du tout nouveau label LJ avec Pas facile d'être une fille facile, de Anna Premoli. Et encore une fois, un joli coup de coeur pour un ouvrage frais, féminin, parfait pour les beaux jours.

pas facile d'être une fille facile anna premoli

Le résumé de la quatrième de couverture :

Jordan débarque à New York avec un plan bien précis : trouver un mari. Pas le genre craquant mais pauvre comme Job. Un mari qui lui assurera sécurité et sérénité. Décidée à épouser un médecin – Chef de service, évidemment —, elle dégote un petit boulot de serveuse pile en face d’un hôpital. Mais le matin de sa première journée de travail, elle s’évanouit… et reprend conscience dans les bras d’un jeune médecin très beau mais surtout très endetté… Enlevé, à la fois tendre et ironique Pas facile d’être une fille facile revisite en beauté les démêlés du cœur et de la raison et Diamants sur canapé !

 

Les amatrices de coups de coeur et de coups de foudre vont être servies avec ce roman. Les personnages sont beaux (on peut les imaginer tant les descriptifs sont précis), remplis d'espoir et de certitudes sur leur avenir amoureux. Et pourtant, le destin va les faire se rencontrer et l'attirance sera plus forte que tout... J'ai passé un bon moment en compagnie de Jordan et Robbie, nos deux personnages centraux. Le conte de fée est idyllique, trop beau pour être vrai, mais c'est ce qu'on aime en même temps.

Le titre annonce la couleur dès la couverture, et l'histoire est à la hauteur de la promesse. Le style est léger, frais, addictif, et j'ai dévoré cette histoire en deux soirées. Incontestablement un livre parfait pour l'été, qui plaira à coup sûr. Il se lit tout en douceur et fait du bien au moral. Tout le monde a droit à son prince charmant, et peu importe s'il est riche ou sans argent. Un livre parfait pour l'été !

 

288 pages / 12,90 euros

Merci aux Editions LJ pour l'envoi de cet ouvrage !