les heures rouges leni zumas

Le résumé de la quatrième de couverture :

États-Unis, demain. Avortement interdit, adoption et PMA pour les femmes seules sur le point de l’être aussi. Non loin de Salem, Oregon, dans un petit village de pêcheurs, cinq femmes voient leur destin se lier à l’aube de cette nouvelle ère. Ro, professeure célibataire de quarante-deux ans, tente de concevoir un enfant et d’écrire la biographie d’Eivør, exploratrice islandaise du xixe. Des enfants, Susan en a, mais elle est lasse de sa vie de mère au foyer – de son renoncement à une carrière d’avocate, des jours qui passent et se ressemblent. Mattie, la meilleure élève de Ro, n’a pas peur de l’avenir : elle sera scientifique. Par curiosité, elle se laisse déshabiller à l’arrière d’une voiture... Et Gin. Gin la guérisseuse, Gin au passé meurtri, Gin la marginale à laquelle les hommes font un procès en sorcellerie parce qu’elle a voulu aider les femmes.

 

Un roman comme une prédiction à ce que pourraient devenir les Etats-Unis si certaines lois anti-avortement et adoption étaient votées... On y découvre les destins croisés de quatre femmes, la fille, l'épouse, la biographe, la guérisseuse. Elles vont toutes à un moment ou à un autre de leur existence se rencontrer. Cette histoire est forte, et de nombreuses étincelles viennent le pimenter, concernant leur féminité profonde. Soit leur volonté forte de porter un enfant, à l'inverse de mettre fin à une grossesse... Soit le poids du passé qui refait surface ou celui du présent qui donne envie de gros changements.

J'ai apprécié cette lecture qui est très rythmée, car les chapitres s'enchaînent en racontant le quotidien de l'une ou l'autre de nos héroïnes, s'entrecroisent également de bribes de l'histoire de l'exploratrice Eivør, sujet d'écriture de la biographe. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant avec ce roman, qui est fort et donne à réfléchir sur nos libertés de femmes... Une lecture sur des sujets puissants à découvrir absolument !

 

408 pages / 21 euros

Merci aux Editions des Presses de la Cité pour l'envoi de ce roman !