romeo cherche romeo justin myers

Le résumé de la quatrième de couverture :

La vie de James n’est plus du tout rainbow à Londres. Il gâche son talent à écrire dans un journal à ragots, et tourne en rond dans son studio depuis qu’il s’est séparé d’Adam. Pour lui éviter de se laisser couler, sa meilleure amie, une délurée des amours digitales, le propulse d’un grand clic sur les sites de rencontres — et voilà James lancé dans des blind dates plus ou moins réussis qu’il raconte sur son blog, avec humour et romantisme, sous le mystérieux pseudo de Roméo. C’est ainsi que ce qui n’était destiné qu’à tromper l’ennui et la solitude lui apporte soudain la célébrité : sur la Toile on ne parle plus que de Roméo. Qui est-il ? Comment le démaquer ? Ravi mais un peu dépassé, James perd carrément le contrôle quand son prince charmant 2.0 se présente enfin, mais sous les traits d’une star du sport qui ne peut se permettre de sortir du placard…

 

Voici un roman parfait pour les premières soirées bien fraîches, à lire bien au chaud, sous un plaid douillet et un bon chocolat chaud. Le titre, Roméo cherche Roméo, nous met immédiatement dans l'ambiance. James, célibataire depuis peu, se fait un peu sortir de force de son appartement par ses amies pour rencontrer de nouveau l'âme soeur. A lui donc les rendez-vous pris sur des sites de rencontre, pas tous aussi glorieux les uns que les autres. Et pour faire sourire et livrer ses aventures, il se lance dans l'écriture d'un blog, sous le pseudomyne de Roméo. Il y dévoile avec humour et sans retenue ses soirées plus ou moins coquines, et on passe un bon moment à lire tout cela.

Ce roman plaira à toutes les amatrices de Bridget Jones, dans un style différent, mais dans un esprit toujours aussi plaisant et drôle. Un livre à découvrir absolument, et une chose est certaine, dès les dernières lignes, on a envie d'en savoir plus, d'une suite aux histoires d'amour de notre Roméo, pour savoir si ce dernier rendez-vous qui n'en est pas un est le bon. Alors j'espère vraiment que l'auteur ne nous laissera pas ainsi, sans nouvelles de James, et peut-être à bientot !

 

352 pages / 13,90 euros

Merci aux Editions LJ pour l'envoi de ce roman !