01 juin 2017

J'ai lu Invisible de Alex Jestaire (Contes du Soleil Noir)

Le résumé de la quatrième de couverture : À la dérive dans les rues de Bruxelles, un SDF prend conscience qu’il est en train de devenir invisible aux yeux des passants – réellement invisible. Facétieux, il tire parti de cette nouvelle donne en se jouant des barmen, des touristes, des policiers et des femmes… Après Stephen King, Clive Barker ou Cronenberg, les Contes du Soleil Noir déclinent les visages de l’horreur d’aujourd’hui, matérielle, sociale, morale… une horreur de fin de civilisation.   Invisible est le troisième... [Lire la suite]

30 avril 2017

J'ai lu Arbre de Alex Jestaire (Contes du Soleil Noir)

Le résumé de la quatrième de couverture : Une journaliste use du pouvoir du Soleil Noir pour obtenir le matériau de ses articles, tandis qu’en Inde, l’ascension d’un Soleil Noir au-dessus d’un arbre sacré connecte un couple d’éleveurs, un riche philanthrope et un temple hindouiste. Après Stephen King, Clive Barker ou Cronenberg, les Contes du Soleil Noir déclinent les visages de l’horreur d’aujourd’hui, matérielle, sociale, morale… une horreur de fin de civilisation.   Il y a quelques mois, j'avais découvert le premier... [Lire la suite]
28 mars 2017

J'ai lu La vie sexuelle des soeurs siamoises de Irvine Welsh

Le résumé de la quatrième de couverture : Lucy, coach de fitness narcissique, méprise les gros, les faibles, les ratés. Or elle va se trouver mise au défi de transformer Léna, le genre de fille qu’elle n’aurait même jamais pensé croiser. Dans une Floride décadente obsédée par le corps, s’engage entre les deux femmes une amitié ambivalente et extrême qui va les métamorphoser.   On ne s'ennuie pas au fil des pages de ce roman. Le culte du corps parfait, voici la drogue de Lucy, notre personnage central. Coach dans plusieurs... [Lire la suite]
15 janvier 2017

J'ai lu Crash de Alex Jestaire (Contes du Soleil Noir)

Le résumé de la quatrième de couverture : La vie précaire d’une jeune mère isolée tourne au cauchemar après un accident. Clouée sur son lit d’hôpital, face à la télévision, elle se dissout peu à peu dans le flux de l’information mondiale catastrophiste. Après Stephen King, Clive Barker ou Cronenberg, les Contes du Soleil Noir déclinent les visages de l’horreur d’aujourd’hui, matérielle, sociale, morale… une horreur de fin de civilisation.   Les Contes du Soleil Noir sont une série de cinq petits volumes qui vont... [Lire la suite]
10 novembre 2016

J'ai lu Comme dans un film de Régis de Sá Moreira

Le résumé de la quatrième de couverture : SI VOUS AVEZ RATÉ LE DÉBUT lui : Je ne la connais pas encore. elle : Je ne le connais pas encore. lui : Je me réveille à Paris, en décembre 2005, sans savoir que c’est aujourd’hui que je vais la rencontrer. elle : S’il savait, peut-être qu’il resterait couché. lui : Peut-être, oui. elle : Au lieu de ça, il se lève, il se fait son petit thé vert, nourrit son chat, se demande ce qu’il va faire de sa journée. lui : C’est samedi.   Un roman comme dans un film, qui porte vraiment bien... [Lire la suite]
04 mai 2016

J'ai lu Skagboys d'Irvine Welsh

Le résumé de la quatrième de couverture : Les mésaventures sombres et hilarantes des héros de Trainspotting, frappés en pleine jeunesse par la fracture sociale des années Thatcher. « Conteur tapageur, Irvine Weslh double sa chronique sociale d’un lyrisme vénéneux, qui finit de l’imposer comme le héraut étourdissant de la marge et des désillusions contemporaines. » Léonard Billot, Les Inrockuptibles « Skagboys se lit en montant le son : Iggy Pop, New Order, Bowie, la playlist est longue. » Thierry Fiorile, France Info « C’est... [Lire la suite]
Posté par 2petitsloulous à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 janvier 2016

J'ai lu Les enfants qui mentent n'iront pas au paradis de Nicolas Rey

Le résumé de la quatrième de couverture : Elle s’est rapprochée. Elle a reniflé son cou, sa nuque et ses oreilles. Ses lèvres se sont placées à quelques millimètres des siennes. Elle a chuchoté : «Tu savais que la lubricité est l’invention d’un bourgeois très à droite. Les gens de gauche échangent tellement de théories, qu’ils en oublient de baiser». Gabriel, écrivain quadra précaire épuisé par l’amour et la vie, tombe amoureux de Catherine, institutrice de son fils et membre du Parti National… Toute la grâce et l’impertinence de... [Lire la suite]