23 octobre 2016

J'ai lu Le musée des poissons morts de Charles d'Ambrosio

Le résumé de la quatrième de couverture : Considéré comme l’un des maîtres de la nouvelle, Charles D’Ambrosio emporte l’adhésion par la puissance et la beauté de son écriture. Il met en scène des personnages confrontés à des relations complexes et des sentiments troubles. Graves ou ironiques, ces bribes d’existence sont autant de petits chefs-d’œuvre. « Percer les apparences, les conventions, faire surgir l’extraordinaire sous le vernis du visible et du rebattu : Charles D’Ambrosio est une sorte de magicien de cette... [Lire la suite]