le refuge des souvenirs mary marcus

Le résumé de la quatrième de couverture :

En Louisiane, en 1963, la haine est partout, mais les liens du coeur sont parfois plus forts que ceux du sang.

Mary Jacob grandit dans l'indifférence générale. Son unique confidente : Lavina, la domestique noire de la famille, qui la considère comme sa fille. Quand Lavina est tuée lors d'incidents raciaux, Mary Jacob est envoyée en pension sans que le drame soit jamais évoqué. Pour se protéger, la fillette oublie tout de cette période.

Trente ans plus tard, Mary Jacob retourne dans sa ville natale, auprès de son père mourant. Sur les traces de son passé, la jeune femme recouvrera-t-elle la mémoire ? Pourra-t-elle faire la paix avec sa propre histoire et avec Billy Ray, le fils de Lavina, blessé par le silence et les non-dits ?

Porté par trois voix uniques et bouleversantes, ce roman juste et puissant rappelle les lois raciales qui sévissaient encore récemment aux États-Unis et l'importance de retenir les leçons de l'Histoire.

 

Ce roman nous offre une histoire forte, belle et cruelle, qui se passe dans les années 60, en Louisiane, inventée mais qui aurait très bien pu être réelle. Quand les riches 'Blancs' s'offraient pour quelques dollars les services de domestiques 'Noirs'. Quand les petites filles 'blanches' considéraient leur domestique 'noire' comme leur véritable maman, car c'est elle qui s'occupaient vraiment des enfants, leur faisait de bonnes choses à manger.

J'ai apprécié le style de ce roman, très actuel. Il commence de nos jours, Mary Jacob doit retourner dans sa ville natale pour s'occuper de son père en train de mourir. Elle n'est pas revenue dans la maison qui l'a vue grandir depuis plusieurs dizaines d'années, elle a coupé les ponts avec sa famille. Et c'est ce retour aux sources qui va lui faire retrouver la mémoire, et se souvenir des bons moments passés avec Lavina. Des bons et moins bons moments, car tout n'a pas toujours été rose pour Mary Jacob. Nous découvrirons au fil des pages pourquoi elle n'est pas retournée plus tôt auprès de sa famille.

Les parties concernant l'enfance de Mary Jacob sont parfois tendres, parfois beaucoup plus cruelles. Elle avait du caractère la petite Mary Jacob, c'est certain. Les liens du coeur qui l'unissaient avec Lavina sont beaux, pas faciles, et tendres à la fois. Il faut vraiment lire cette histoire pour tout cerner des différents personnages, sans oublier le 'véritable' fils de Lavina qui réussira, en partant de rien, à devenir une vraie star grâce à son harmonica et son talent, et son 'groove'. Une lecture prenante, attachante, à lire pour se souvenir et retenir les leçons de ce qui s'est passé il y a finalement bien peu de temps...

 

446 pages / 21 euros

Merci aux Editions des Presses de la Cité pour l'envoi de ce roman !