philippe delerm et vous avez eu beau temps

Le résumé de la quatrième de couverture :

Est-on sûr de la bienveillance apparente qui entoure la traditionnelle question de fin d’été : « Et… vous avez eu beau temps ? » Surtout quand notre teint pâlichon trahit sans nul doute quinze jours de pluie à Gérardmer…

Aux malotrus qui nous prennent de court avec leur « On peut peut-être se tutoyer ? », qu’est-il permis de répondre vraiment ?

À la ville comme au village, Philippe Delerm écoute et regarde la comédie humaine, pour glaner toutes ces petites phrases faussement ordinaires, et révéler ce qu’elles cachent de perfidie ou d’hypocrisie. Mais en y glissant également quelques-unes plus douces, Delerm laisse éclater son talent et sa drôlerie dans ce livre qui compte certainement parmi ses meilleurs.

 

Ce livre est un peu comme mon petit carré de chocolat après le café, il s'apprécie comme de petites gourmandises quotidiennes : il est composé de petits chapitres très courts autour d'expressions communes que l'on utilise au quotidien sans plus vraiment y faire attention, et qui, quand on creuse un peu, laissent vraiment de quoi parler entre amis. Quelques petits mots prononcés comme cela, simplement, dans un contexte bien particulier, qui peuvent néanmoins être interprêtés bien différemment selon le contexte, la personne qui les prononce, le moment...

Je l'ai apprécié car il permet une vraie remise en question sur les mots et expressions toutes faites que l'on utilise en permanence, parfois dans de mauvais contextes. Chaque soir, je l'ai lu en découvrant deux ou trois chapitres, et j'ai passé de bons moments en sa compagnie. Un livre à mettre entre toutes les mains, pour savoir quoi répondre et ne plus quoi dire dans certains contextes. Un livre à découvrir surtout pour se détendre et sourire à chaque page.

 

176 pages / 15 euros

Merci aux Editions Seuil pour l'envoi de cet ouvrage !