une minute d'attraction carrie elks

Le résumé de la quatrième de couverture :

Londres, 31 décembre 1999, une soirée de réveillon ultra chic. Gothique jusqu’au bout des ongles et armée d’un sens de la répartie hors norme, Hanna donne un coup de main à sa mère, traiteur. Aux antipodes, Richard, impeccable dans son costume cravate, est un New-Yorkais aisé que son père destine à Wall Street. Hanna le désarçonne autant qu’elle le séduit. Il n’a jamais rencontré une fille comme elle.
12 mai 2012. Hanna et Richard ne se sont plus adressé la parole depuis des années. Elle est pourtant là, à New York, pour lui révéler un secret explosif.

 

Comme deux aimants, qui parfois s'attirent, d'autres se repoussent. Voilà comment définir les rapports entre Richard et Hanna. Ils sont jeunes et beaux tous les deux, lui est issu d'une riche famille, elle un peu moins. Leurs chemins se croisent un soir de Réveillon, et leur rencontre marquera leur vie à tout jamais. Le premier chapitre de ce roman laisse percevoir le contenu de l'ensemble, et ne déçoit pas. Certains passages sont olé olé, les scènes 'd'amour' entre nos deux héros sont plutôt détaillées.

L'histoire plaira à toutes les amatrices de romances littéraires, les pages se tournent sans s'en rendre vraiment compte, on rentre parfaitement dans l'intrigue même si l'on sait presque dès les premières lignes comment tout cela va se terminer. Il nous permet également de voyager entre Londres, New York et le sud de la France, et nous fait rencontrer des personnages hauts en couleurs dans les différentes familles recomposées qui nous sont présentées... Ce roman détend, fait du bien, et j'ai passé un bon moment de lecture en sa compagnie.

 

368 pages / 20 euros

Merci aux Editions des Presses de la Cité pour l'envoi de ce roman !