le jour ou maman m'a présenté shakespeare

Le résumé de la quatrième de couverture :

Quand on a 10 ans, pas de papa mais une mère amoureuse de Shakespeare et que l'on s'attend à voir débarquer les huissiers d'un jour à l'autre, la vie n'est pas simple. Elle, comédienne de théâtre passionnée, fascine son fils qui découvre le monde et ses paradoxes avec toute la poésie de l'enfance. Avec leur voisine Sabrina, caissière de son état, et les comédiens Max, Lulu et Rita, ils forment une famille de coeur, aussi prompte à se fâcher qu'à se réconcilier.

Mais, un jour, la réalité des choses rattrape la joyeuse équipe. Et le petit garçon est séparé de sa mère. Comment, dès lors, avancer vers ses rêves ? En comprenant que, peut-être, l'essentiel n'est pas l'objectif, mais le chemin parcouru... Sur fond de crise des subprimes, Julien Aranda nous raconte la trajectoire enchantée d'une troupe de théâtre inoubliable.

 

Il y a des livres qui sont des petits bonheurs à lire, qui font du bien, et c'est le cas avec Le jour où Maman m'a présenté Shakespeare de Julien Aranda. J'ai passé un vrai bon moment en sa compagnie, et c'est une lecture parfaite pour les beaux après-midi d'été. L'histoire est attachante, notre petit 'héros' est également le narrateur de l'histoire, et de nombreux petits jeux de mots y sont dissimulés. Une maman passionnée de théâtre, bohème, avec une vraie troupe un peu comme une seconde famille, un quotidien avec des visites régulières des huissiers, tout n'est pas tout rose pour le petit garçon, mais sa philosophie de la vie lui faire voir avant tout les jolies choses.

Je ne dévoilerai pas la happy end de cette histoire, mais malgré les épreuves de la vie, notre petit héros et sa maman arrivent à sortir grandis de toutes les épreuves, et les liens du coeur sont toujours les plus forts pour s'en sortir. Croire à ses rêves, toujours, pour tenter de les réaliser un jour. Un livre fort agréable à lire, de beaux personnages, des liens d'amitié plus forts que tout. A découvrir cet été pour de belles heures de lectures ! 

 

192 pages / 14 euros

Merci aux Editions Eyrolles pour l'envoi de ce roman !