patricia macdonald message sans réponse

Le résumé de la quatrième de couverture :

« Bonjour Eden. Tu me manques. On peut se parler ? Appelle-moi. »
 
Il est tard lorsque Eden, jeune éditrice new-yorkaise, reçoit ce message de sa mère, Tara. Leurs relations sont distantes depuis que celle-ci a refait sa vie avec un homme de treize ans son cadet dont elle a eu un petit garçon, Jeremy. Pour Flynn Darby, séduisant diplômé de Harvard, Tara a tout quitté : sa fille, son mari, leur maison. Quitte à payer le prix fort : affronter la rancune d’Eden et devoir élever un enfant atteint d’une maladie génétique très grave.
 
En décidant de ne pas répondre, Eden n’imagine pas un instant qu’elle n’entendra plus jamais la voix de sa mère : le lendemain, Tara se suicide après avoir tué Jeremy… Rongée par la culpabilité, Eden n’a d’autre choix que de se mettre en danger pour connaître la vérité. Peu à peu, elle découvre un aspect de sa mère qu’elle ignorait mais aussi la personnalité étrange de Flynn…
Virtuose du suspense psychologique, Patricia MacDonald explore les secrets et les fêlures du passé au fil d’une intrigue redoutable.

 

Un roman prenant, qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne. L'histoire : Eden n'a pas rappelé sa maman alors que celle-ci a tenté de la joindre et lui a laissé un message. D'où le titre. Le dernier qu'elle aura l'occasion de laisser, puisque le lendemain Eden apprend que sa maman et son demi-frère sont morts pendant la nuit, dans des circonstances peu communes. Pour rajouter un peu de piment, on découvrira qu'Eden n'avait plus beaucoup de liens avec sa maman depuis qu'elle a quitté le nid familial pour aller vivre avec un homme plus jeune et fonder avec lui une famille...

De fil en aiguille, on va apprendre le pourquoi, le comment, le quoi, et il faudra attendre la fin de l'histoire pour vraiment tout imbriquer et savoir ce qu'il s'est réellement passé. Les rebondissements sont juste parfaits, et tombent toujours au bon moment, pour redonner un peu de peps à l'histoire et au mystère. J'ai bien apprécié le style, les descriptions des personnages, les gentils qui cachent bien leur jeu, les moins gentils qui ne le cachent pas du tout.

Une découverte sympathique à lire, parfaite pour les soirées d'hiver sous un plaid avec un bon thé !

 

310 pages / 19,90 euros

Merci aux Editions Albin Michel pour l'envoi de ce roman !