franck thilliez sharko

Le résumé de la quatrième de couverture :

« Sharko comparait toujours les premiers jours d’une enquête à une partie de chasse.

Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s’élancent à la poursuite du gibier.
À la différence près que, cette fois, le gibier, c’était eux. »


Eux, c’est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons.

Lucie n’a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d’être confiée au 36, car l’homme abattu n’avait semble-t-il rien d’un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure.

Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l’enquête et s’enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu’à deux ils ont commis pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu’ils s’étaient efforcés de bâtir.

Attention au départ... Dès les premières pages, on sent que l'intrigue va monter crescendo, que tout est réuni pour un nouveau roman accrocheur, addictif, avec tous les ingrédients incontournables. Lucie et Franck sont donc au coeur de cette nouvelle intrigue. Un meurtre, une tentative de maquillage de scène de crime, et des ficelles qui se tirent pour mettre en lumière des choses encore plus horribles...
Il est vraiment difficile de poser ce livre quand on l'a commencé. On se dit allez, encore un petit chapitre... On a vraiment envie de suivre les rebondissements, les nouvelles découvertes des enquêteurs, la manière dont Franck et Lucie doivent continuer à vivre après leur terrible secret. L'auteur, Franck Thilliez, a dû se documenter de manière très précise pour nous livrer le récit de Sharko, c'est certain. Et comme il nous l'indique en fin de roman, certains éléments sont pure fiction, mais une bonne partie des éléments concernant les aspects 'sanguins' sont bel et bien vrais.
Une lecture parfaite pour les amateurs de thriller, de bonnes grosses émotions, d'intrigues un brin médicales, et d'histoires qui font froid dans le dos. On ne s'ennuie pas au fil des pages, on a parfois un peu peur, et on se dit que tout cela pourrait arriver autour de nous... A découvrir à l'ombre avec un bon jus de fruit et quelques carrés de chocolat.
576 pages / 21,90 euros
Merci aux Editions Fleuve Noir pour l'envoi de ce roman !